Apprendre le français en France

L’actualité du FLE et du français dans le monde

Le fil de l'actualité

Actualité de la librairie pédagogique du FLE

Demain sur RFI Dans le cadre de son émission La Danse des mots sur Radio France Internationale, Yvan Amar accueillera demain Stéphane Lévy - directeur de la librairie Attica et Gérard Ribot - (...)

Demain sur RFI
Dans le cadre de son émission La Danse des mots sur Radio France Internationale, Yvan Amar accueillera demain Stéphane Lévy - directeur de la librairie Attica et Gérard Ribot - directeur de l’Agence de promotion du FLE pour évoquer l’ouverture prochaine à Paris de la Librairie pédagogique du FLE.

Samedi 2 juin : Inauguration et Journée des éditeurs, de 9h à 17h

Vendredi 29 juin Formation à l’utilisation du TBI

A compter du 5 juin : ouverture du mardi au vendredi de 10h à 18h - accueil des professeurs de 14h à 18h.
La Librairie sera ouverte tout l’été.

Publié le 30 mai 2012
Fermer
plus d'info

Journées FLE de Madrid : les 5 et 6 octobre

Les 4èmes Journées FLE de Madrid se dérouleront vendredi 5 et samedi 6 octobre à l’Institut français d’Espagne. Cette année, les conférences, les présentations de méthodes et les ateliers s’articuleront (...)

Les 4èmes Journées FLE de Madrid se dérouleront vendredi 5 et samedi 6 octobre à l’Institut français d’Espagne. Cette année, les conférences, les présentations de méthodes et les ateliers s’articuleront autour de trois grands axes : Phonétique - Lexique - Stratégies d’apprentissage pour adolescents. Les TICE seront au cœur de ces Journées mais abordées de manière transversale, non comme des objectifs en soi mais comme des moyens pour atteindre des objectifs pédagogiques. L’Agence de promotion du FLE est partenaire des Journées FLE de Madrid.

En savoir plus

Publié le 28 mai 2012
Fermer
plus d'info

Les vertus de la solitude

Grâce à "Dotsub", la langue d’une conférence n’est plus vraiment un obstacle : je viens d’y trouver une conférence de Susan Cain : "The power of introverts" que bon nombre d’enseignants et de futurs (...)

Grâce à "Dotsub", la langue d’une conférence n’est plus vraiment un obstacle : je viens d’y trouver une conférence de Susan Cain : "The power of introverts" que bon nombre d’enseignants et de futurs enseignants pouraient méditer.

http://dotsub.com/view/deed4e6a-0526-4e71-ba00-cbbd75d0de7a

Non, il n’y a pas une seule façon d’être avec les autres, celle que véhiculent les télévisions, les nouvelles stars du storytelling, les éloquences normatives pour vidéos youtube de 3 minutes, qui jouent sur notre complexe français par rapport à l’aisance orale des Nord Américains. Certes, nous sommes bien inhibés par un système scolaire, des habitude sociales qui ne nous ont jamais préparés à nous exprimer devant les autres, mais il ne faudrait pas basculer dans l’excès inverse qui est la norme sociale aux USA.

Tout ne se partage pas, tout ne s’exprime pas : c’est un constat que les professeurs de langues pourraient tenir pour préalable aux activités qu’ils proposent aux étudiants. La classe de langues, conçue pour "faire parler" peut laisser une marge de manoeuvre à ceux qui apprennent sans nécessairement communiquer.

La compréhension d’une langue passe par des voies qui ne sont pas forcément celles de l’expression.

Publié le 27 mai 2012
Fermer
plus d'info

Et ce Web 2.0 j’en fais quoi ?

Des échanges de pratiques avec le numérique on en parle beaucoup depuis de nombreuses années, mais tout se passe comme si les témoignages, les récits d’expériences, les exemples édifiants avaient du mal (...)

Des échanges de pratiques avec le numérique on en parle beaucoup depuis de nombreuses années, mais tout se passe comme si les témoignages, les récits d’expériences, les exemples édifiants avaient du mal à donner envie aux plus réservés, aux sceptiques, aux peu enthousiastes (pour de multiples raisons qui ne sont pas toutes mauvaises d’ailleurs) de se lancer eux aussi dans ce qu’on appelle l’innovation.

De plus arrive-t-il si souvent qu’un collègue vous fasse part de ses réussites en classe, qu’il vous livre en même temps les bonnes procédures, les bonnes clés, les documents de base, les outils et qu’il vous restitue la nature des échanges qui ont marché ? Pa si sûr que beaucoup d’enseignants acceptent de se désaisir ainsi de leur petits secrets de fabrique et démontent pour les autres leur "génie pédagogique".

Avec François Jourde, professeur de philosophie dans un lycée international de Bruxelles, voici une façon de présenter la somme des échanges et des projets d’une classe qui nous fait un immense cadeau.

Comment j’utilise le Web 2.0 avec mes étudiants

Regardez bien cette cartographie, allez voir les liens et vous y trouverez de quoi simplement et concrètement comprendre ce qu’est travailler aujourd’hui avec le numérique.

Et si cela nous fait pas envie, c’est que vous préférez sans, doute d’autres façons d’ouvrir la classe au monde. Lesquelles ?

Publié le 27 mai 2012
Fermer
plus d'info

Les formulaires bons à tout faire

Connaissez-vous les formulaires de Googledocs ? On y accède par le menu suivant : On crée donc un formulaire pour fabriquer des questionnaires. C’est une fonction que j’aime beaucoup, qui (...)

Connaissez-vous les formulaires de Googledocs ? On y accède par le menu suivant :

On crée donc un formulaire pour fabriquer des questionnaires.

C’est une fonction que j’aime beaucoup, qui permet une foule d’échanges.

  • La première utilisation à laquelle pensent les formateurs est celle du questionnaire d’évaluation finale puisqu’il permet un retour rapide facilitant l’ajustement des contenus, l’organisation améliorée des futures formations ou de bien évaluer le degré d’acquisition de notions ou de compétences en cours d’apprentissage.
  • La seconde utilisation est beaucoup plus intéressante : elle sert à l’analyse de besoins. Scénariser des contenus, concevoir un enseignement, c’est beaucoup mieux n’est-ce pas, lorsqu’on sait assez précisément à qui on a affaire, quelle est la composition d’un groupe, ses dominantes, ses niveaux. Quelques questions bien pensées suffisent grâce aux statistiques très visuelles dispensées par les formulaires de Google de cerner les objectifs précis de la formation.
  • Une utilisation plus poussée des questionnaires permet de les faire jouer comme un élément de la formation, qui ponctue ses différents moments, engage une nouvelle phase en posant les questions qui révèlent des manques, ce qu’on ne sait pas ou ne sait pas faire. Ils sont comme des étayages offerts à l’apprentissage et permettent de serrer les efforts des étudiants au plus près.
  • Outre ce rôle de rail de la formation, on peut aussi leur donner une fonction d’animation : une classe ou un groupe va créer des questions pour un autre en collaborant sur le même formulaire , et chaque groupe va répondre à l’autre, sur des moments hors du temps de classe. Une fois cette tâche effectuée des deux côtés, chaque groupe va élaborer un diaporama commentant les résultats et le présenter devant toute la classe. Les sujets des questions ne manquent pas : les habitudes alimentaires des uns et des autres, les occupations du week-end, les pratiques avec les réseaux sociaux, les points de vue sur certaines questions de société. On peut demander aux étudiants de présenter les commentaires des données recueillies sous forme écrite également, avec des “biais” différents en s’imaginant être journaliste pour des journaux aux orientations idéologiques opposées (de “Libération” au “Figaro”).
  • On peut également utiliser les questionnaires pour créer des histoires interactives, à la façon des ” livres dont vous êtes le héros”. Il suffit aux élèves de se servir des questionnaires à choix multiples, d’entrer les étapes de leur histoires dans la partie aide du formulaire afin de laisser les lecteurs choisir la suite de l’histoire. Voici un exemple en anglais qui vous en dira plus : http://wees.it/y

J’ai trouvé quelques idées sur ce document qui présente 69 façons d’utiliser les formulaires Google dans la classe.

Publié le 26 mai 2012
Fermer
plus d'info

Actualité des éditeurs

Découvrez en ligne l’actualité des éditeurs FLE : CLE International Didier FLE Editions Maison des Langues Hachette FLE Presses Universitaires de Grenoble Journée des éditeurs samedi 2 juin à (...)

Découvrez en ligne l’actualité des éditeurs FLE :

CLE International

Didier FLE

Editions Maison des Langues

Hachette FLE

Presses Universitaires de Grenoble

Journée des éditeurs samedi 2 juin à Paris

de 9h à 17h à la Librairie pédagogique du FLE.

Publié le 26 mai 2012
Fermer
plus d'info

Formation à l’utilisation du TBI en classe de FLE : vendredi 29 juin à Paris

Formation animée par Elodie Ressouches, formatrice de formateurs, de 14h à 19h à la Librairie pédagogique du FLE - 15 rue Boussingault Paris 13ème. Au programme : Présentation et découverte du (...)

Formation animée par Elodie Ressouches, formatrice de formateurs, de 14h à 19h à la Librairie pédagogique du FLE - 15 rue Boussingault Paris 13ème.

Au programme : Présentation et découverte du tableau blanc interactif - TBI ou TNI : tableau numérique interactif - Utilisation pratique du tableau à partir de ressources interactives “prêtes à l’emploi” et disponibles sur internet - Simulations de courtes séquences pédagogiques pour se familiariser avec les outils offerts par tout TBI, permettant par exemple de dynamiser le travail sur un texte, sur une image, ou encore d’aborder différemment des éléments linguistiques.

Inscription jusqu’au 15 juin - 75 € / participant.

Programme et inscription


Publié le 25 mai 2012
Fermer
plus d'info

La veille express en FLE

Olivier Ertzscheid, enseignant chercheur en sciences de l’information revenait il y a presque deux ans sur les outils fondamentaux de son métier sur son blog “affordance.info“. Faire de la veille sur (...)

Olivier Ertzscheid, enseignant chercheur en sciences de l’information revenait il y a presque deux ans sur les outils fondamentaux de son métier sur son blog “affordance.info“. Faire de la veille sur internet, rechercher de l’information n’est plus aujourd’hui une activité réservée aux seuls spécialistes, et les outils appartenant à la sphère personnelle sont aussi ceux que l’on peut utiliser dans la vie professionnelle et “publique”.

Son classement des outils quotidiens, basiques, plaçait Google le moteur de recherche en premier bien sûr, Slide-share en second, des alertes Google sur un portail Googlenews plus loin, et enfin un agrégateur RSS comme Google Reader.

Depuis, un grand nombre d’outils de veille ont fait leur apparition, certains plus anciens ont fait leur place dans les pratiques de chacun.

Et si on est prof de FLE, responsable pédagogique, étudiant en master FLE ou bien chercheur, que fait-on pour s’informer vite et bien ? Comment s’équipe-t-on ?

Chacun à mon avis doit le faire en fonction de ses préférences et du temps qu’il accorde à cette veille.

Très très peu de temps ? Une lettre d’info suffit, un abonnement à Franc-parler-org, à TV5 ou au portail de sa région, de son institution. Un lien dans les favoris qui mène à la page Actualités de Fle.fr par exemple.

Un peu plus de temps et de curiosité ? Alors créer des alertes sur Google à partir de quelques mots clés précis. Aller régulièrement sur quelque sites choisis comme Franc-parler.org, passer voir les groupes constitués sur Facebook. Le Café du FLE est un bon exemple de petit coin où on passe glaner quelques nouvelles ou des ressources.

Encore plus de temps ?
- Si on est passionné, se créer un portail Netvibes après avoir consulté celui de collègues experts peut être utile. En voici quelques-uns :
Netvibes de Thomas Laigle
Netvibes d’Isabelle Barrière
Netvibes de Jean-Michel Ducrot
- S’abonner à des fils RSS avec Google Reader, son navigateur ou sa messagerie devient indispensable.
- S’engager dans l’écriture d’un blog et commenter les informations récupérées pour les incorporer à sa connaissance (et oui apprendre !) est une étape supplémentaire.

Immersion totale  : Si on est complètement emballé, “embeded” dans cette aventure collective du savoir partagé, alors suivre et poster sur Twitter, commenter sur les blogs des autres, s’inscrire dans les groupes sur les communautés dédiées.

Pour moi qui veille professionnellement, et qui garde le point de vue du formateur en langues, cinq outils sont devenus indispensables :

1. Google et ses fonctions de recherche avancée pour toute recherche, et pour les alertes.

2. Tous les fils RSS que j’ai intégrés dans ma messagerie. Lorsque j’ouvre ma boite, j’ai automatiquement une vue sur tous les nouveaux billets sur les blogs que j’aime, et d’un clic un résumé de la teneur du fil.

3. Diigo : je m’en sers maintenant comme unique marque page. Tout est classé dans des dossiers, je peux aussi travailler en collaboration avec des collègues et partager les annotations. Un outil incroyable dont on n’a pas encore mesuré tout l’intérêt en classe de langues d’ailleurs.

Et les réseaux sociaux les plus connus alors, me direz-vous ?

Il semble que l’engouement soit un peu retombé, même si le coin café Facebook est agréable à fréquenter de temps à autres, que les collègues postent parfois des trouvailles, il n’est pas sur que ce soit toujours là que l’essentiel des informations circule, que les conversations plus approfondies se développent à quelques exceptions près. LinkedIn compte en revanche des groupes de discussion plus pertinents.

Pour plus de réflexion sur la questuon de la veille pédagogique, on se reportera à un article de la revue THOT : la veille en FLE : un regard distribué

Publié le 25 mai 2012
Fermer
plus d'info

Les Rendez-vous FLE en France - Juin 2012

L’ÉVÉNEMENT Inauguration de la Librairie pédagogique du FLE et Journée des éditeurs > Samedi 2 juin de 9h à 17h Le français langue d’intégration > Lundi 4 juin à Montpellier Conférence et (...)

L’ÉVÉNEMENT

Inauguration de la Librairie pédagogique du FLE

et Journée des éditeurs

> Samedi 2 juin de 9h à 17h

Le français langue d’intégration

> Lundi 4 juin à Montpellier

Conférence et atelier animés par Anne Vicher

40ème Congrès de l’UPLEGESS

> Du mercredi 6 au samedi 9 Juin à Paris

Union des professeurs de langues des Grandes Écoles.

Assemblée générale de l’ADCUEFE

> Jeudi 7 et vendredi 8 juin à Caen

Organisé par l’Association des directeurs des centres universitaires d’études françaises pour étrangers.

Rencontre FLE - Paris

> Vendredi 8 et samedi 9 juin à Paris

Organisée par les Editions Maison des Langues.

Formation à l’utilisation du TBI

> Vendredi 29 juin de 14h à 19h

Librairie pédagogique du FLE

Publié le 25 mai 2012
Fermer
plus d'info

Erasmus : 25 ans déjà...

La Conférence sur le 25ème anniversaire du programme Erasmus qui vient de tenir à Copenhague a dressé un bilan positif de cette initiative lancée en 1987. L’Union européenne a annoncé à cette occasion (...)

La Conférence sur le 25ème anniversaire du programme Erasmus qui vient de tenir à Copenhague a dressé un bilan positif de cette initiative lancée en 1987. L’Union européenne a annoncé à cette occasion une relance du programme. Présenté comme l’aiguillon de l’internationalisation de l’enseignement supérieur européen et de l’harmonisation des cursus, le programme Erasmus s‘est accompagné de la mise en place des fameuses unités de valeur ECTS - European Credits Transfer System - créées pour faciliter la reconnaissance des études d’un pays à l’autre. Le "processus de Bologne", lancé en 1999 hors Union, a harmonisé l’architecture des diplômes universitaires -licence-master-doctorat.

En savoir plus

a Conférence sur le 25ème anniversaire du programme Erasmus qui vient de tenir à Copenhague a dressé un bilan positif de cette initiative lancée en 1987. L’Union européenne a annoncé à cette occasion une relance du programme. Présenté comme l’aiguillon de l’internationalisation de l’enseignement supérieur européen et de l’harmonisation des cursus, le programme Erasmus s‘est accompagné de la mise en place des fameuses unités de valeur ECTS - European Credits Transfer System - créées pour faciliter la reconnaissance des études d’un pays à l’autre. Le "processus de Bologne", lancé en 1999 hors Union, a harmonisé l’architecture des diplômes universitaires -licence-master-doctorat
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/05/16/erasmus-success-story-d-un-quart-de-siecle_1702171_3224.htLLa Conférence sur le 25ème anniversaire du programme Erasmus qui vient de tenir à Copenhague a dressé un bilan positif de cette initiative lancée en 1987. L’Union européenne a annoncé à cette occasion une relance du programme. Présenté comme l’aiguillon de l’internationalisation de l’enseignement supérieur européen et de l’harmonisation des cursus, le programme Erasmus s‘est accompagné de la mise en place des fameuses unités de valeur ECTS - European Credits Transfer System - créées pour faciliter la reconnaissance des études d’un pays à l’autre. Le "processus de Bologne", lancé en 1999 hors Union, a harmonisé l’architecture des diplômes universitaires -licence-master-doctorEn savoir pl
Publié le 23 mai 2012
Fermer
plus d'info
| 1 | ... | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 |