Apprendre le français en France

L’actualité du FLE et du français dans le monde

Le fil de l'actualité

Les universités européennes veulent plus d’étudiants étrangers.

L’étudiant international est une valeur très prisée sur le marché de l’enseignement supérieur européen. Plus de la moitié des universités européennes place l’attraction d’étudiants étrangers dans le top 3 (...)

L’étudiant international est une valeur très prisée sur le marché de l’enseignement supérieur européen. Plus de la moitié des universités européennes place l’attraction d’étudiants étrangers dans le top 3 de leurs priorités. Attirer des étrangers de niveau master représente un objectif important pour 40% d’entre elles. Pourtant, aujourd’hui, seul un tiers des universités compte plus de 10% d’étrangers dans leurs effectifs.

C’est l’un des résultats de l’enquête publiée mardi 9 avril par l’Association des universités européennes - EUA.

En savoir plus

Publié le 12 avril 2013
Fermer
En savoir plus

Etudiants étrangers : des frais de scolarité plus élevés ?

La France veut accueillir plus d’étudiants étrangers de qualité. Le ministère de l’Intérieur propose de délivrer des visas de plus longue durée, mais soumis à la réussite académique. L’inscription serait (...)

La France veut accueillir plus d’étudiants étrangers de qualité. Le ministère de l’Intérieur propose de délivrer des visas de plus longue durée, mais soumis à la réussite académique. L’inscription serait plus chère que pour les étudiants français.

75% des jeunes étrangers souhaitent venir étudier en France, selon une enquête de l’Agence Campus France.

À ce jour, on compte 289.000 étudiants étrangers. Ils représentent 12.3% de la population étudiante, soit un étudiant sur huit. Et l’État souhaite garder le cap en boostant les chiffres de l’immigration étudiante qu’elle décrit comme "un secteur d’influence majeur". Mais pas à n’importe quel prix.

Pour mieux les séduire, une loi de rénovation des statuts, conditions d’entrée et de sortie des étudiants étrangers devrait voir le jour. Et avant le débat le 16 avril à l’Assemblée nationale, le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi un document de préparation au débat, avec plusieurs pistes pour "renforcer cette relation privilégiée entre les nouvelles élites et la France".

Au programme : plus d’étudiants, mieux sélectionnés et une possible augmentation des frais de scolarité.

En savoir plus

Publié le 11 avril 2013
Fermer
En savoir plus

"L’entrée dans l’écrit", vendredi 19 avril : inscrivez-vous !

Pour parler de ce que l’on nomme encore "alphabétisation" et répondre aux interrogations de nombreux visiteurs de la Librairie pédagogique du FLE, bénévoles pour la plupart et plutôt démunis face une (...)

Pour parler de ce que l’on nomme encore "alphabétisation" et répondre aux interrogations de nombreux visiteurs de la Librairie pédagogique du FLE, bénévoles pour la plupart et plutôt démunis face une offre éditoriale insuffisante, nous avons souhaité nous appuyer sur l’expertise de Mariela De Ferrari, responsable de la société Innovation CO-alternatives et didacticienne des langues expérimentée. Elle est co-auteure du niveau A1.1 pour le français et A1.1-A1, en ligne sur le site de co-alternatives. Mariela De Ferrari s’intéresse aux travaux de la didactique professionnelle et à la formalisation des modalités d’alternance en formation initiale pour les apprentis de l’enseignement supérieur en partenariat avec la responsable du Master 2 Pro « Ingénierie de formation » de l’Université de Paris 3.

Le but de cette Rencontre est de proposer des outils concrets aux bénévoles et aux enseignants mais aussi d’ouvrir un espace de discussion pour définir les grandes lignes d’une didactique de l’écrit efficace pour le public migrant.

Elle se déroulera en deux temps : des ateliers de récits d’expériences suivis d’une conférence plénière de Mariela De FERRARI qui synthétisera les échanges et reprendra les questions principales soulevées dans les ateliers.

Voici les ateliers proposés :

Ophélie SINELLE : Comment aborder l’entrée dans l’écrit auprès des adultes migrants débutants en français ?

Comment exploiter les sorties, les rencontres et les documents authentiques pour développer l’autonomie de ces publics débutants en langue française et les familiariser au monde de l’écrit. Retours d’expériences et partage de pratiques pédagogiques développées en ateliers sociolinguistiques (ASL).

Jeanne BAXERRES : Travailler l’écrit en fonction de la visée des apprentissages en français (visée éducative et visée professionnelle).

Retours d’expérience et partage de pratiques pédagogiques développées dans un atelier sociolinguistique axé sur l’écrit autour du projet parental et professionnel des apprenants.

Ethel WILLIOT : Comment gérer l’hétérogénéité des niveaux dans les groupes d’apprenants ?

Créer des outils de positionnement efficaces, constituer des groupes en fonction des projets personnels et professionnels de chacun, différencier les enseignements / apprentissages au sein d’un même groupe ...

Aurélie BRUNEAU : Comment construire une progression efficace auprès d’un groupe d’adultes débutants, non-lecteurs et non-scripteurs ?

Quelle démarche méthodogique adopter pour mettre en place une progression permettant les récurrences et ancrer les apprentissages de manière visible et mesurable.

Cette rencontre en accès libre se déroulera de de 13h à 17h30.

Inscription en ligne obligatoire pour les ateliers jusqu’au 16 avril 2013.

Photo article CC http://www.flickr.com/photos/54803625@N08/8297328050/
Publié le 10 avril 2013
Fermer
En savoir plus

France Etats-Unis : actualité de la coopération universitaire

Place du français dans les universités américaines, mobilité étudiante, développement des MOOCs - massive open online courses - big data… Camille Peretz et Émilienne Baneth-Nouailhetas, attachées de (...)

Place du français dans les universités américaines, mobilité étudiante, développement des MOOCs - massive open online courses - big data… Camille Peretz et Émilienne Baneth-Nouailhetas, attachées de coopération universitaire à l’ambassade de France aux États-Unis, évoquent dans un entretien accordé au site Educpros.fr les enjeux actuels de la coopération universitaire franco-américaine.

Extraits :

"Des départements de langues ferment, mais cela ne concerne pas seulement le français : des langues comme le russe ou l’allemand sont aussi touchées. Cette tendance dure au moins depuis dix ans, et touche tous les types d’établissements. Par exemple, la grande université Rice, à Houston, ne propose plus de master en français. Pour les étudiants américains, l’Europe n’est plus une destination incontournable. La Chine, le monde arabe, l’Amérique du Sud ont pris le relais.

Ces suppressions sont aussi le reflet de contraintes budgétaires que subissent les universités américaines, et des difficultés que connaissent, plus généralement, les SHS aux États-Unis.

Le nombre d’étudiants américains en France était de 17 000 en 2010-2011, selon les derniers chiffres de l’Institute of International Education, en légère érosion de 0,8%.

La France reste la quatrième destination pour les étudiants américains.

En savoir plus

Publié le 10 avril 2013
Fermer
En savoir plus

L’Europe veut attirer les chercheurs et les étudiants étrangers

La Commission européenne propose de faire en sorte qu’il soit plus aisé et plus attrayant pour les étudiants, les chercheurs et d’autres catégories de personnes qui sont ressortissants de pays tiers (...)

La Commission européenne propose de faire en sorte qu’il soit plus aisé et plus attrayant pour les étudiants, les chercheurs et d’autres catégories de personnes qui sont ressortissants de pays tiers d’entrer et de séjourner sur le territoire de l’Union pendant des périodes supérieures à trois mois.

Les règles actuelles d’obtention d’un visa d’étudiant ou d’un titre de séjour sont en effet complexes et les procédures, souvent longues, diffèrent d’un État membre à l’autre.

Deux projets de directives sont actuellement à l’étude pour définir une nouvelle réglementation qui fixera des délais plus clairs, offrira davantage de possibilités d’accès au marché du travail et facilitera la mobilité à l’intérieur de l’Union.

La nouvelle réglementation fixera des délais plus clairs dans lesquels les autorités nationales devront se prononcer sur les demandes, elle offrira aux personnes concernées davantage de possibilités d’accès au marché du travail pendant leur séjour et facilitera la mobilité à l’intérieur de l’Union.

La Commission espère que la nouvelle réglementation pourra prendre effet dès 2016.

En savoir plus

Publié le 9 avril 2013
Fermer
En savoir plus

Regard sur la didactique des langues depuis les années 50

Daniel Coste, professeur de sciences du langage et didactique des langues et ancien directeur du fameux CREDIF (Centre de recherches et d’études pour la diffusion du français), expert auprès du (...)

Daniel Coste, professeur de sciences du langage et didactique des langues et ancien directeur du fameux CREDIF (Centre de recherches et d’études pour la diffusion du français), expert auprès du Conseil de l’Europe, est intervenu en début d’année à l’Université de Poitiers sur le Cadre Européen commun de réference. Deux vidéos proposent son panorama sur trois grands documents incontournables dans l’histoire de la didactique des langues : Le français fondamental (1955), le Niveau seuil (1975) et le Cadre Européen commun (1991-2001).

L’évolution du FLE et de la didactique des langues en France et en Europe

Le Cadre est un instrument plus global que les précédents (le Français fondamental et le Niveau Seuil) qui touche à tout. S’il y a un aspect boite à outils dans le Cadre, il a en effet une ambition plus large qui n’est pas toujors perçue. Ce qu’on retenu du CECR, c’est une échelle de niveaux de compétences (A1, A2, B1, B2, C1, C2). Pour Daniel Coste, ceci est très lié au paradigme de l’évaluation, qui domine hélas les autres paradigmes que sont la pluralité et l’altérité des langues.

Comme souvent à la fin des conférences les questions les plus intéressantes émergent, comme celles sur la composition des corpus de manuels. Il y a un écart entre ce qui est proposé dans les manuels et les véritables interactions que chacun a pu expérimenter. Faut-il utiliser des corpus péagogiques créées pour l’apprentissage ou de vrais corpus exrtaits de situations réels ? La réponse n’est pas évidente : est-il plus utile de travailler sur des corpus "faux", ritualisés, mais qui vont faire travailler des structures attendues, canoniques ? Daniel Coste évoqueà ce sujet les dialogues pédagogiques dans les méthodes et le cas des entretiens d’embauche. Il vaut mieux travailler sur des documents à la limite fabriqués, mais qui montrent les quiproquos, les tensions et les confilts interculturels. Les rapports de force sont rarement reproduits dans les méthodes pédagogiques et les rares tentatives dans ce sens n’ont pas abouti.

Une conférence au rythme très lent, assez difficile à résumer, mais qui recèle de connaissances précieuses sur l’histoire de la didactique du FLE que les étudiants en didactique des langues pourront écouter avec profit.

Publié le 5 avril 2013
Fermer
En savoir plus

Actualité des centres de FLE

L’Alliance Français de Lyon vient d’ouvrir un cours de préparation au DALF C1. Une session de 8 heures proposée le mercredi de 18h à 20h aux dates suivantes : 17 et 24 avril - 15 et 22 mai. (...)

L’Alliance Français de Lyon vient d’ouvrir un cours de préparation au DALF C1.

Une session de 8 heures proposée le mercredi de 18h à 20h aux dates suivantes : 17 et 24 avril - 15 et 22 mai.

Inscription au secrétariat de l’AF Lyon avant le 17 avril 2013.

En savoir plus

Publié le 4 avril 2013
Fermer
En savoir plus

Ecole communautaire : les RDV d’avril

Vendredi 19 > L’entrée dans l’écrit RENCONTRE de 13h à 17h30 Animée par Mariela De Ferrari Pour parler de ce que l’on nomme encore "alphabétisation" et répondre aux interrogations de (...)

Vendredi 19
> L’entrée dans l’écrit
RENCONTRE
de 13h à 17h30
Animée par Mariela De Ferrari

Pour parler de ce que l’on nomme encore "alphabétisation" et répondre aux interrogations de nombreux visiteurs de la Librairie pédagogique du FLE, bénévoles pour la plupart et plutôt démunis face une offre éditoriale maigre, nous avons souhaité nous appuyer sur l’expertise de Mariela De Ferrari, responsable de l’association Innovation CO-alternatives.

Le but de cette Rencontre est de proposer des outils concrets aux bénévoles et aux enseignants mais aussi d’ouvrir un espace de discussion pour expliquer aux acteurs les grandes lignes d’une didactique de l’écrit efficace pour le public migrant. La rencontre sera animée par cinq intervenantes : Aurélie Bruneau, Ophélie Sinelle, Jeanne Baxerres, Ethel Williot et Mariela De Ferrari.

Elle se déroulera en deux temps : des ateliers de récits d’expériences suivis d’une conférence plénière de Mariela De Ferrari qui synthétisera les échanges et reprendra les questions principales soulevées dans les ateliers.

Rencontre en accès libre.

Inscription en ligne jusqu’au 16 avril 2013.


Vendredi 26
> Phonétique, oralité et écrit : oser innover pour plus de réussite en didactique du FLE/FLS/FLScol
ATELIER
de 13h30 à 17h30
Animé par Odile Ledru-Menot

Cet atelier traitera de la manière dont la "phonétique" est abordée en didactique du FLE et FLS/FLScol, à partir de pistes de travail nourries de recherches récentes, multiréférentielles, permettant d’accélérer et de faciliter l’acquisition des compétences en langue, orale et écrite.

A partir d’un échange avec les participants et d’un travail sur documents audios, les différentes manières de concevoir la phonétique – et donc l’oral / l’oralité et les relations oral-écrit, dans la diversité des situations de communication, intra- et inter-culturelles, seront examinées. L’accent sera mis sur quelques unes des idées reçues qui freinent, depuis des années, une intégration effective et efficace de la phonétique en didactique du français.

Parmi toutes les questions susceptibles d’être abordées, la réflexion concernera notamment les critères mobilisés pour :
- analyser et formuler des consignes visant l’amélioration de la « prononciation »
- construire une compétence diagnostique et évaluative chez l’enseignant
- développer une capacité d’autoévaluation chez l’apprenant.

Odile Ledru-Menot est spécialiste de didactique et pédagogie du français - langue maternelle, seconde et étrangère - phonéticienne, angliciste, enseignante de FLE et responsable de formation en phonétique à Paris III-Sorbonne Nouvelle, puis à l’INALCO - Institut National des Langues et Civilisations Orientales - où elle a développé la Filière "Communication et Formation Interculturelles". Elle a également une formation en psychosociologie et en sciences de l’éducation. Elle a fait partie d’une équipe de recherche du CNRS sur "Geste, Image et Communication".

Inscription en ligne jusqu’au 22 avril 2013.

> Frais de participation : 75 € / étudiant : 50€

Les formations organisées par l’École communautaire sont éligibles au titre des financement DIF et OPCA.

Contact : martine.dubreucq@fle.fr

L’ÉCOLE COMMUNAUTAIRE À LA LIBRAIRIE PÉDAGOGIQUE DU FLE

Publié le 3 avril 2013
Fermer
En savoir plus

MOOC : comment fonctionne un MOOC connectiviste ?

La partie 3 de notre feuilleton sur les MOOCs entre dans le vif du sujet : comment fonctionne un MOOC connectiviste ? Christine Vaufrey nous fait ici une "explication de vidéo" très détaillée que (...)

La partie 3 de notre feuilleton sur les MOOCs entre dans le vif du sujet : comment fonctionne un MOOC connectiviste ?

Christine Vaufrey nous fait ici une "explication de vidéo" très détaillée que nous avons ici reconstituée.

Publié le 2 avril 2013
Fermer
En savoir plus

Se professionnaliser quand on est bénévole

Se professionnaliser quand on est bénévole : zoom sur les formations "Co-Alternatives". De nombreux visiteurs de la librairie pédagogique du FLE sont des formateurs, salariés ou bénévoles, (...)

Se professionnaliser quand on est bénévole : zoom sur les formations "Co-Alternatives".

De nombreux visiteurs de la librairie pédagogique du FLE sont des formateurs, salariés ou bénévoles, intervenant auprès des publics migrants. Fort de ce constat, l’Ecole Communautaire propose régulièrement des rencontres et ateliers afin de sensibiliser à ces thèmes. L’entrée dans l’écrit chez les adultes, la gestion de l’hétérogénéité des groupes, les ressources pédagogiques pertinentes pour ces publics sont quelques-uns des thèmes ayant été abordés à la Librairie pédagogique du FLE.

Ces rendez-vous prennent vie grâce aux partenariats établis avec quelques acteurs de ce domaine, comme le programme "Coeur à Lire" de l’Espace Bénévolat, le réseau des ASL (ateliers socio-linguistiques) "RADyA" ou encore la société "Co-Alternatives". Nous nous appuyons sur leur expérience de terrain et leur expertise pédagogique pour proposer aux visiteurs des rencontres pertinentes sur ces sujets, et présenter aux bénévoles et structures intervenant auprès de ces publics des pistes et outils concrets à réinvestir dans leurs pratiques.

Aujourd’hui, arrêtons-nous sur la société Co-Alternatives, société créée en 2010 à l’initiative de professionnels souhaitant partager leur savoir-faire dans la mise en place de nouvelles ingénieries à visée d’insertion.

Co-Alternatives s’adresse aux entreprises, entreprises d’insertion, organismes de formation, collectivités territoriales, associations de proximité et aux bénévoles souhaitant développer des projets et professionnaliser leurs équipes.

Parmi les formations proposées, on retiendra "Lire et écrire à l’âge adulte" et "Méthodologies de l’oral", qui intéresseront particulièrement les salariés et bénévoles intervenant sur des dispositifs linguistiques, ainsi que les responsables de structures associatives agissant auprès des adultes migrants.

Ces formations de deux jours donnent des réponses concrètes aux problématiques rencontrées sur le terrain ; élaborées dans une logique de co-construction, elles donnent la possibilité aux participants de prendre du recul sur leurs pratiques et de construire ensemble de nouveaux outils à réinvestir immédiatement. Ce sont également des temps privilégiés d’échanges et d’enrichissements, cassant cet isolement dont de nombreux bénévoles nous font part quand ils viennent à la Librairie.

Laurie-Anne Pecqueux.

Publié le 2 avril 2013
Fermer
En savoir plus
| 1 | ... | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | ... | 84 |