Apprendre le français en France

L’actualité du FLE et du français dans le monde

Le fil de l'actualité

Programme hongrois d’apprentissage des langues en immersion

Le gouvernement hongrois offre aux élèves de l’enseignement secondaire en classe de 9e et de 11e (3e et 1ère en France) l’opportunité de participer à un cours de langue intensif de deux semaines en (...)

Le gouvernement hongrois offre aux élèves de l’enseignement secondaire en classe de 9e et de 11e (3e et 1ère en France) l’opportunité de participer à un cours de langue intensif de deux semaines en immersion.

Les cours sont assurés dans des groupes internationaux et dans un milieu authentique par des centres de langues accrédités des pays cibles, typiquement durant les vacances d’été, après le 13 juin, en Allemagne, en Autriche, en Chine, en France, en Irlande, à Malte et au Royaume-Uni.

Le programme, entièrement financé par le gouvernement hongrois, pourra atteindre 140 000 élèves en une année scolaire.

D’après un sondage préliminaire mené en septembre, 3000 élèves souhaitent suivre un cours de FLE qui doit répondre aux critères suivants :

• durée de deux semaines, avec au moins 20 leçons (15 heures) par semaine, en tout 40 leçons de formation linguistique active,
• activités en dehors des cours avec des possibilités supplémentaires d’utilisation active de la langue (p. ex. : sports, activités culturelles, cours additionnels, événements sociaux).
• l’idéal serait, à la suite d’une évaluation de niveau au moyen d’un test d’entrée, de séparer les élèves hongrois et de les répartir dans des groupes internationaux et de ne pas créer de groupes spéciaux pour les participants de notre programme.
• le cours doit avoir lieu entre le 13 juin et le 31 août.

Les élèves candidats peuvent participer au programme individuellement ou en groupe scolaire par le biais d’une bourse d’études distribuée par la Fondation Publique Tempus.

En savoir plus :
https://www.knyp.hu/fr

Publié le 26 janvier 2020
Fermer
En savoir plus

Cadre Européen de Référence pour les Langues : par ici la sortie !

Bruno Maurer, Professeur ordinaire à l’Université de Lausanne, et Christian Puren, Professeur émérite à l’Université de Saint-Etienne publient, sous ce titre, un ouvrage à deux mains en accès libre. En (...)

Bruno Maurer, Professeur ordinaire à l’Université de Lausanne, et Christian Puren, Professeur émérite à l’Université de Saint-Etienne publient, sous ce titre, un ouvrage à deux mains en accès libre.

En février 2018, le Conseil de l’Europe publie, plus de 15 ans après le CECR, un Volume complémentaire censé parachever le document de 2001, avec de nouvelles échelles de descripteurs, notamment pour la médiation. Cet ajout tardif ignore toutes les critiques du CECR formulées entre-temps, comme si ce document était la référence indépassable et définitive en didactique des langues-cultures. Les trois premières parties de CECR : par ici la sortie ! font une critique serrée de ces deux publications au terme de laquelle il apparaît que le projet du CECR et de son volume complémentaire peut être résumé en quelques mots : feindre de traiter d’enseignement-apprentissage-évaluation, mais ne travailler en réalité qu’à promouvoir une forme d’évaluation limitée et commerciale, à savoir la certification.

Dans les deux premières parties, la mainmise d’intérêts privés sur le projet européen d’enseignement scolaire des langues est établie, preuves à l’appui, alors que la troisième partie met en lumière le grand nombre des impasses et insuffisances théoriques et pratiques du CECR, en particulier sa dépendance à une méthodologie unique, l’approche communicative.

Les deux dernières parties tracent deux voies parallèles de sortie du Cadre, toutes deux dans une perspective résolument pluriméthodologique : une « évaluation intégrée » qui prend en compte l’ensemble des enjeux du processus d’enseignement-apprentissage des langues ; une « méthodologie plurilingue intégrée » qui s’appuie sur le déjà-là en termes de répertoire langagier des apprenants et sur le déjà-construit en termes de savoirs sur les langues et de compétences d’apprentissage des langues.

La « sortie » du CECR est désormais ouverte, libre et large : le vœu des auteurs est que chercheurs, formateurs, éditeurs et enseignants l’empruntent en nombre et l’aménagent !

En savoir plus et télécharger l’ouvrage :
CECR : par ici la sortie

Publié le 13 janvier 2020
Fermer
En savoir plus

Atelier de conversation - actualité, dossier et revue de presse

Sorti en salles en 2018, Atelier de conversation est disponible en DVD avec sous-titres en anglais et en allemand - accompagné d’un bonus de 54’ et d’un second film réalisé par Bernhard Braunstein. (...)

Sorti en salles en 2018, Atelier de conversation est disponible en DVD avec sous-titres en anglais et en allemand - accompagné d’un bonus de 54’ et d’un second film réalisé par Bernhard Braunstein.

Pour commander le DVD au tarif promotionnel de 15€ (frais de livraison compris partout dans le monde) ou le voir en ligne, sans bonus, sans sous-titres > nous contacter


/// Evénement 2020 ///

Atelier de conversation sera projeté lundi 13 juillet à 21h, à l’occasion du prochain Congrès mondial des professeurs de français qui se déroulera en Tunisie, à Hammamet, du 10 au 15 juillet 2020.

La projection sera suivie d’un débat en présence de Bernhard Braunstein, réalisateur, Cécile Denier, chef du Service autoformation BPI Centre Pompidou Paris et Gérard Ribot, directeur du site Fle.fr.


/// Vient de paraître ///

"L’Atelier de conversation. Conseils, pistes et outils" - PUG février 2020
Auteur : Cécile Denier
En savoir plus : L’Atelier de conversation
Lire des extraits


LE FILM

Venus des quatre coins du monde ils se rencontrent, chaque semaine, à la BPI du Centre Pompidou à Paris, dans l‘Atelier de conversation pour parler français. Les réfugiés de guerre y côtoient les hommes d‘affaires, les étudiants insouciants croisent les victimes de persécutions politiques.

Malgré leurs différences, tous partagent des objectifs communs : apprendre la langue et trouver des alliés pour pouvoir (sur)vivre dans un environnement qui leur est étranger.

Dans ce lieu rempli d‘espoir, où les frontières sociales et culturelles s‘effacent, des hommes et des femmes, dont les routes ne se seraient jamais croisées, se rencontrent d‘égal à égal.

Réalisé par Bernhard Braunstein, Atelier de conversation a été projeté en ouverture du dernier festival international du documentaire "Cinéma du Réel" et primé depuis dans plusieurs festivals.


EXTRAITS VIDEO ET DOCUMENTS

Atelier de conversation - Bande-annonce

Atelier de conversation : 9 extraits video

Atelier de conversation - Entretien avec Bernhard Braunstein, le réalisateur

Atelier de conversation - Entretien avec Raphaël Casadesus, animateur

Atelier de conversation - Dossier 1

Atelier de conversation - Dossier 2


NOTRE POINT DE VUE

"Plus qu’un documentaire, Atelier de conversation est un vrai film de "cinéma", au sens esthétique. Tout y est dit dans la qualité du regard porté sur les participants et dans cette façon de filmer, centrée moins sur ce qui est dit que sur l’écoute et l’attention accordées à la parole de l’autre.

Sous l’apparente "banalité" des propos échangés, les mots se chargent d’une densité émotionnelle pour dire l’épreuve de l’exil, choisi ou non, et les expériences heureuses ou malheureuses du quotidien.

Au plus près de la sensibilité et parfois de l’intimité de chacun, le spectateur se sent faire partie de ce "cercle rouge" qui réunit le temps d’un atelier des participants de toutes origines composant une "suite" (au sens musical du terme) de visages, d’accents, d’émotions, de sensibilités...

Enfin, une très belle photographie confère au film toute sa dimension poétique et met en lumière combien le non verbal est souvent plus "parlant" que les mots.

Ce film est une réussite parce que son propos "humaniste" est porté d’abord et avant tout, par les choix esthétiques du réalisateur.

Bref, comme dirait Jean-Luc Godard, filmer les participants "à hauteur d’homme" est "affaire de morale"...

Gérard RIBOT
Directeur du site Fle.fr - partenaire diffusion du film


REVUE DE PRESSE

Le PetitJournal.com : "Un film anti-cliché"

Telerama : "Ce passionnant documentaire... une densité touchante et juste... Un beau voyage immobile."

Le Monde : "Atelier de conversation relève brillamment le défi de contourner l’ennui qu’on pourrait craindre par ... un montage précis qui filme aussi bien la parole que l’écoute."

La Croix : "Babel à Beaubourg : une vraie aventure humaine".

La Nouvelle Vie Ouvrière : "À travers ce portrait de groupe, une grande partie de la planète a rendez-vous et va échanger bien plus que du vocabulaire."

Le Parisien : "... des moments de grâce, d’autres qui nous interrogent. La note de la rédaction : 4/5"

RFI : Yvan Amar reçoit Bernhard Braunstein, réalisateur du film, dans son émission "La Danse des mots"

Magazine LIRE : "un formidable documentaire".

France 2 JT 13h du 4 février : entretien avec le réalisateur.

France inter Laurent Delmas. Emission du 3 février

Brain Magazine Lundi 12 février : "... il y a une grâce dingue dans les visages qui écoutent."

Livres Hebdo : "Le choc pacifique de différents mondes"

Thot Cursus : "L’intégration sociale en première ligne. Un film documentaire humaniste"

Regards.fr : Entretien video avec Bernhard Braunstein : "Je veux sensibiliser les spectateurs à leurs propres préjugés.


Publié le 8 janvier 2020
Fermer
En savoir plus

Bonne année 2020 à toutes et à tous !

Cher/es collègues et ami/es, partenaires, visiteurs et utilisateurs du site Fle.fr, nous vous souhaitons une bonne année ! Et merci d’être toujours plus nombreux à nous suivre au seuil de cette 24e (...)

Cher/es collègues et ami/es, partenaires, visiteurs et utilisateurs du site Fle.fr, nous vous souhaitons une bonne année ! Et merci d’être toujours plus nombreux à nous suivre au seuil de cette 24e année en ligne.

*
Gérard Ribot,
Directeur du site Fle.fr
et l’équipe rédaction / développement
*

Publié le 1er janvier 2020
Fermer
En savoir plus

Les stages pour professeurs en France : le calendrier 2020

Découvrez en ligne le Calendrier des stages et séjours en France pour formateurs et professeurs de français dans le monde. Actualisé en continu, le calendrier permet une recherche par dates, villes (...)

Découvrez en ligne le Calendrier des stages et séjours en France pour formateurs et professeurs de français dans le monde.

Actualisé en continu, le calendrier permet une recherche par dates, villes et contenus : Perfectionnement linguistique. Didactique et pédagogie du FLE. Pratiques de classe. Innovation pédagogique et intégration du numérique. Formation de formateurs. Programme européen et bourses Erasmus+


Un séjour pour se trans-former

On réduit souvent les stages pour professeurs à des stages strictement pédagogiques. La plupart des programmes proposés sont en effet d’abord à contenu pédagogique, ne serait-ce que pour respecter les critères d’attribution de bourses de formation.

Il y a cependant beaucoup d’enseignants qui attendent autre chose d’un séjour de formation en France.

C’est pourquoi le Calendrier des stages et séjours pour professeurs a pour vocation de recenser l’offre pédagogique mais aussi des offres de séjour à fort contenu culturel comme l’université d’été en Sorbonne ou orientés vers des pratiques, artistiques ou autres, en relation avec les langues, comme le théâtre avec Adrien Payet ou l’écriture créative au CUEF de Perpignan.

C’est la raison pour laquelle il nous semble préférable de parler de “stages pour professeurs” plutôt que de “stages pédagogiques”.

Au-delà de sa finalité pédagogique, ce qui fait d’un stage en France un moment unique dans le parcours professionnel d’un enseignant c’est l’expérience en immersion, au contact de la langue dans ce qu’elle a de plus vivant etde plus actuel.

C’est aussi l’opportunité de pouvoir échanger avec d’autres enseignants venus d’autres pays.

Un stage est réussi quand au final les participants ont le sentiment de s’être ressourcés, remotivés et celui de retrouver le plaisir d’enseigner.

En un mot, se former, c’est aussi... se transformer !

(Extraits d’un entretien avec Gérard Ribot, co-fondateur et directeur du site Fle.fr, réalisé par Corentin Biette pour LeCaféDuFLE).

En savoir plus et choisir son programme :
Calendrier des stages pour professeurs 2020


Publié le 30 décembre 2019
Fermer
En savoir plus

Institut Français : un nouveau directeur général

Pierre Buhler, Président de l’Institut français, a nommé M. Erol Ok directeur général délégué de l’Institut français. Cette désignation a été préalablement agréée par les ministres des Affaires étrangères et (...)

Pierre Buhler, Président de l’Institut français, a nommé M. Erol Ok directeur général délégué de l’Institut français. Cette désignation a été préalablement agréée par les ministres des Affaires étrangères et de la Culture.

Erol Ok, Directeur général du Musée National Picasso - Paris, succèdera le 20 janvier 2020 à Mme Anne Tallineau nommée secrétaire générale de l’OFAJ - Office franco-allemand pour la jeunesse.

Directeur général au Musée National Picasso – Paris depuis près de six ans, Erol Ok avait précédemment été Directeur adjoint du cabinet de Fleur Pellerin, Ministre de l’économie numérique, de l’innovation et des PME en 2012 et 2013.

Issu du corps des conseillers économiques, il commence sa carrière en 2003 au sein de la Direction générale du Trésor, au poste de chargé des relations avec l’Amérique latine (Cône Sud) avant, notamment, de servir dans le réseau diplomatique en qualité de conseiller économique et financier à l’Ambassade de France à Rome.

Agé de 43 ans, Erol Ok est ancien élève de l’École Nationale d’Administration (promotion René Cassin), diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris ainsi que de l’École des Hautes Études Commerciales (HEC), et titulaire d’une licence d’histoire de la Sorbonne.

Les ministres Jean-Yves Le Drian et Franck Riester présideront prochainement le Comité d’Orientation Stratégique de l’Institut français appelé à fixer les grandes priorités de cet acteur essentiel du rayonnement de la langue et des industries culturelles et créatives françaises, en appui au réseau culturel et de coopération à l’étranger.

(source : LePetitJournal.com)

Publié le 27 décembre 2019
Fermer
En savoir plus

Label "Bienvenue en France" : 57 établissements labellisés à ce jour

Dans le cadre de la Stratégie Bienvenue en France, Campus France a été chargé de la mise en œuvre du label Bienvenue en France, qui fixe un standard de qualité international pour la politique d’accueil (...)

Dans le cadre de la Stratégie Bienvenue en France, Campus France a été chargé de la mise en œuvre du label Bienvenue en France, qui fixe un standard de qualité international pour la politique d’accueil des étudiants étrangers dans les établissements d’enseignement supérieur français.

Suite à la 3ème Commission de labellisation réunissant en date du 4 décembre 2019 les conférences d’établissement (CPU, CDEFI, CGE), le HCERES, la CTI et Campus France, ce sont désormais 57 établissements qui se distinguent par ce Label.

Le Label se veut à la fois un outil d’information des étudiants internationaux sur les conditions réelles d’accueil au sein de nos établissements, un outil de valorisation auprès des internationaux des initiatives prises par les établissements dans ce domaine et enfin une démarche qualité pour améliorer les dispositifs d’accueil au sein des établissements.

A ce jour, 172 établissements d’enseignement supérieur se sont engagés institutionnellement dans la démarche de labellisation dont 84 qui ont déposé leur autoévaluation et 57 qui ont été labellisés à l’issue des commissions de labellisation du 1er juillet, du 16 octobre et du 4 décembre 2019.

Parmi les 172 établissements engagés, on compte : 69 universités et ComUE, 53 écoles d’ingénieurs, 24 écoles de commerce & management, 8 écoles d’art, 5 Grands Etablissements, 5 écoles de langues, 3 écoles de gastronomie, 3 instituts catholiques, 2 écoles spécialisées.

(source : Campus France)

En savoir plus :
Label Bienvenue en France

Publié le 26 décembre 2019
Fermer
En savoir plus

Assistants de français à l’étranger : un plus dans le parcours universitaire

Le recrutement des assistants de français à l’étranger pour l’année 2020-2021 est ouvert jusqu’au 7 février 2020 - jusqu’au 17 juin pour les pays germanophones. S’adressant aux étudiants, ce programme a (...)

Le recrutement des assistants de français à l’étranger pour l’année 2020-2021 est ouvert jusqu’au 7 février 2020 - jusqu’au 17 juin pour les pays germanophones.

S’adressant aux étudiants, ce programme a pour but de permettre aux jeunes de se familiariser avec la langue et la civilisation du pays d’accueil tout en apportant, au sein des établissements d’enseignement, l’authenticité de la langue et la richesse de la culture françaises.

Cette mobilité offre ainsi une possibilité de formation et un début de professionnalisation, apportant ainsi une plus-value indéniable à leur parcours universitaire.

Le rôle de l’assistant est d’améliorer les compétences en communication des élèves (notamment à l’oral) et d’approfondir leur connaissance de la culture française.

Il travaille en appui, en secondant les professeurs de français, et peut intervenir en classe entière en leur présence ou prendre de petits groupes d’élèves à part. Ils peuvent assurer une ou plusieurs fonctions suivantes :

Comme leur nom l’indique, les assistants de langue assistent un professeur de langue avec qui ils travaillent en binôme, alors que le lecteur est seul face à une classe. Cependant, certains postes correspondent à des postes de lecteurs, même s’ils sont proposés dans le cadre du programme d’échange d’assistants de langue.

Cette année, 1 367 assistants de français sont en poste dans 25 pays.

En savoir plus :
Assistants de français à l’étranger 2020-2021

Et aussi :
Assistants de français à l’étranger : infographie

Publié le 18 décembre 2019
Fermer
En savoir plus

Vendredi 24 janvier à Paris : journée ASDIFLE

Journée professionnelle organisée par l’ASDIFLE - Association de Didactique du FLE, sur le thème : Multimodalité et multi-supports pour l’enseignement du FLE. Elle se déroulera à l’Alliance Française (...)

Journée professionnelle organisée par l’ASDIFLE - Association de Didactique du FLE, sur le thème : Multimodalité et multi-supports pour l’enseignement du FLE. Elle se déroulera à l’Alliance Française Paris Ile de France.

Voici quelques-unes des questions soumises dans le cadre d’une réflexion préparatoire à cette Journée :

  • quelles compétences faut-il développer pour utiliser les ressources multimodales en classe de FLE ?
  • quels professionnels peuvent intervenir dans l’enseignement du FLE et/ou dans la formation des enseignants pour enrichir leurs pratiques ?
  • comment prépare-t-on les enseignants à appréhender / utiliser / optimiser les ressources multimodales dans la classe ?
  • comment sollicite-t-on les ressources / compétences des apprenants (le corps, la voix, les compétences artistiques et numériques...) ?

Programme complet à venir.

En savoir plus :
Visiter le site de l’ASDIFLE


Publié le 7 décembre 2019
Fermer
En savoir plus

Guerre des langues : le français trahi par les siens.

"Anglais, arabe, espagnol : il existe une guerre des langues entre les Nations. Dans cette bataille, plus décisive qu’on ne le croit, le français dispose de sérieux atouts , mais une partie de nos (...)

"Anglais, arabe, espagnol : il existe une guerre des langues entre les Nations. Dans cette bataille, plus décisive qu’on ne le croit, le français dispose de sérieux atouts , mais une partie de nos "élites" préfèrent l’anglais...".

Le journaliste Michel Feltin-Palas débute ainsi son article, fort à propos en cette journée internationale des professeurs de français, dans sa tribune de L’Express. Il poursuit :

"Nous sommes au tournant des 17e et 19e siècles. En plein conflit contre Napoléon, l’Angleterre prend une mesure radicale : elle interdit à ses ambassadeurs de parler... français. Surprenant ? Non car si l’Albion est réputée perfide, elle n’en connaît pas moins les règles de l’art militaire. Et notamment celle-ci : quand on prétend vaincre un ennemi, il faut toujours refuser l’hégémonie de sa langue, fût-elle celle de la diplomatie de son époque.

Cette anecdote historique est rapportée par Frédéric Pennel dans un livre dont la lecture devrait être imposée à tous les étudiants de l’ENA, de Sciences po et des écoles de commerce. Dans Guerre des langues : le français n’a pas dit son dernier mot, ce journaliste affûté démontre brillamment une vérité largement ignorée de nos dirigeants.

Dans le vaste monde, il existe une guerre des langues et, dans cette bataille, le français dispose à la fois de nombreux atouts et d’une étrange faiblesse. Ses atouts : des positions fortes et un prestige culturel considérable. Sa faiblesse : des "élites" ayant une fâcheuse propension à multiplier les anglicismes..."

Lire la suite :
Sur le bout des langues - la tribune de Michel Feltin-Palas

Publié le 28 novembre 2019
Fermer
En savoir plus
| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 95 |
Les
métiers
du
FLE
Advertisement