Apprendre le français en France
L’actualité du FLE et du français dans le monde
Un Collectif de professionnels en appelle aux pouvoirs publics

Séjours linguistiques et voyages scolaires éducatifs : état d’urgence

Un Collectif regroupant plusieurs professionnels du secteur des voyages scolaires et des séjours linguistiques en appelle aux pouvoirs publics afin "d’éviter une catastrophe économique imminente".


A l’approche de la réunion interministérielle du 12 octobre prochain sur le tourisme, le Collectif des Agences de Voyages Scolaires et Linguistiques, créé dans le contexte de la crise sanitaire, attend du gouvernement qu’il tienne compte des propositions concrètes qu’il formule sous la forme d’un plan de soutien aux entreprises et de maintien de l’emploi.

Ce plan repose notamment sur une condition de viabilité financière antérieure pour les entreprises bénéficiaires (au moins 2 bilans positifs sur les 3 derniers et une situation globalement positive au cumul) et tient en plusieurs points simples :
- maintien de la prise en charge du chômage partiel à 100 %,
- exonération des cotisations patronales sur le reste à charge
- report des décisions de rétrocessions des PGE jusqu’en décembre 2021
- prise en charge des frais fixes des entreprises : avance sur prévisionnel à 4 mois, dépenses contrôlées sur justificatifs et comparaison avec l’année n-2.

Dans un communiqué publié le 25 septembre, le Collectif précise : "Ce plan est directement inspiré de ce qui est déjà en place pour nos homologues en Allemagne, un pays dans lequel le secteur du voyage et du tourisme représente quasiment la même part du PIB et le même nombre d’emplois. Qu’attend le gouvernement français pour agir ? Si rien n’est fait, c’est plus d’1 million de chômeurs en plus qui va lui tomber sur les bras. On dirait que le Gouvernement préfère attendre et recruter des conseillers Pôle Emploi… ".

"Au total, ce sont plusieurs milliers d’entreprises qui se dirigent vers la liquidation et plusieurs millions d’emplois qui sont directement menacés. Le secteur du voyage et du tourisme ne peut plus se satisfaire d’un pilotage à vue, il est maintenant temps de prendre des mesures adaptées, efficaces et pérennes pour éviter une catastrophe économique imminente » préviennent les membres du Collectif.

Le tourisme linguistique : un domaine partagé avec les centres de FLE

Le Collectif rassemble à ce jour des acteurs du voyage scolaire et du séjour linguistique soucieux de défendre des intérêts communs : auto-entrepreneurs, travailleurs non-salariés, associations, GIE, sociétés, fédérations, groupements.

Sa vocation est de s’ouvrir plus largement aux professionnels du secteur des langues au premier rang desquels les centres de français en France autour de la thématique commune du tourisme linguistique, thématique identifiée en 2015 par le ministère des Affaires étrangères comme vecteur privilégié de l’attractivité internationale de la France.

Force est de constater aujourd’hui que la crise sanitaire et ses conséquences révèlent les limites, voire l’inefficacité, des dispositifs d’État, tant dans le secteur du séjour linguistique que des centres de FLE. Il incombe plus que jamais aux professionnels de faire valoir leurs intérêts en s’inscrivant dans une dynamique fédératrice.

En savoir plus : contacter le Collectif


Source :

Publié le 4 octobre 2020
Les
métiers
du
FLE
Advertisement