Apprendre le français en France
L’actualité du FLE et du français dans le monde
D’un classement à l’autre...

L’attractivité des villes universitaires en France

Depuis une quinzaine d’années, le magazine L’Etudiant publie un classement général des villes universitaires françaises : peu de surprises d’une année à l’autre... toutes les villes sont attractives !

Au total, ce sont 43 villes françaises, grandes, petites ou moyennes, qui ont été observées sur la base de 5 grands critères : formation, attractivité, emploi, cadre de vie et vie étudiante.

La prime aux métropoles

Dans le Top 10 de l’édition 2021, Toulouse, Lyon et Rennes (ex-aequo) se partagent les 3 premières marches du podium. Viennent ensuite : Strasbourg, Montpellier, Nantes, Grenoble, Bordeaux, Paris et Aix-Marseille.

Cette année encore, les villes les plus attractives sont donc des villes d’au moins 200 000 habitants et qui accueillent environ 40 000 étudiants (sauf Grenoble). Comme l’écrit d’ailleurs L’Etudiant, "les métropoles continuent de régner sur le classement même si les grandes villes jouent des coudes".

Pour L’Etudiant, si "les métropoles continuent d’attirer de nombreux étudiants notamment internationaux », c’est "grâce à leur rayonnement culturel ou le dynamisme des animations proposées". Pourtant, poursuit le site, les villes moyennes ou les grandes agglomérations "regorgent aussi d’atouts : leurs loyers sont plus accessibles, la densité de l’offre de formations y est bonne, et les taux de passage en L2 y figurent parmi les meilleurs de France".

Trois classements par type de ville universitaire

C’est pourquoi L’Etudiant a réalisé en plus cette année 3 autres types de classements qui comparent uniquement les villes de même taille, c’est à dire les métropoles, les grandes villes et les villes moyennes.

Du côté des métropoles, Toulouse, Lyon, Rennes sont les grandes gagnantes, comme dans le classement général, et le reste est assez semblable.

Mais si l’on observe le tableau des "grandes villes étudiantes", celles qui accueillent moins de 20 000 étudiants, on trouve dans les 10 premières la ville de Poitiers, suivie des villes de Caen, Dijon, Saint-Etienne, Orléans, Brest, Tours, Besançon, Limoges et Reims.

Dans la catégorie des "villes moyennes" enfin, le Top 10 s’établit comme suit : la ville de Pau arrive en tête, suivie de Chambéry, La Rochelle, Le Mans, Mulhouse, Arras, Nîmes, Toulon, Le Havre et Valenciennes.

Le chamboule-tout du classement étudiant

Pour compléter ces quatre classements, L’Etudiant a sollicité les étudiants via un sondage sur les réseaux sociaux pour participer à un questionnaire destiné à élire la "ville étudiante coup de cœur".

Dix critères ont été établis : du logement à l’ambiance générale de la ville, en passant par la vie culturelle ou sportive ainsi que l’environnement. Mais au fond la question reste simple : recommanderiez-vous cette ville à un autre étudiant ? Et là, tout change : c’est Strasbourg qui remporte l’adhésion des étudiants avec un taux de 98,98% de recommandation. Avec un taux légèrement plus bas (autour de 97,5%), viennent ensuite La Rochelle, Lille, Rennes, Toulouse, Lyon, Clermont-Ferrand, Caen, Angers et Dijon.

En savoir plus

Source : Campus France - octobre 2021


Publié le 26 octobre 2021
Les
métiers
du
FLE
Advertisement