Apprendre le français en France
L’actualité du FLE et du français dans le monde
La revue internationale des professeurs de français

Le Français dans le monde : numéro de janvier-février 2021

Publiée tous les deux mois, Le Français dans le monde traite de l’actualité du français langue étrangère et rend compte des pratiques pédagogiques mises en oeuvre par les enseignants du monde entier.

Au sommaire du dernier numéro de la revue, un dossier "Laïcité" qui s’ouvre sur une question : "Pourquoi la laïcité n’est-elle que très rarement abordée dans les manuels de civilisation française et francophone ? Peut-être parce que le terme "laïcité" lui-même ne se traduit en aucune langue : c’est une particularité de la langue française, comme "zéro" en est une de la langue arabe ou "kamikaze" de la langue japonaise".

Voici des extraits du sommaire ainsi que l’édito de Sébastien Langevin, rédacteur en chef de la revue.

Extraits du sommaire :

- DOSSIER : Liberté, égalité, laïcité !
- Région. Beyrouth au coeur
- Entretien. Loïc Depecker : "La francophonie, une communauté de destin"
- Idées. François Dubet et Marie Duru-Bellat : “Le tri social se développe dans l’école elle-même”
- Politique linguistique. Le Cameroun, un paysage linguistique complexe
- Analyse. Les mots laids, c’est pas le pied
- Évènement. Un jour du prof à distance mais... présents !
- Question d’écritures. Soyez brefs !
- Expérience. Profession : inFLEenceur
- Initiative. “Les voisins du 12 bis », un soap opera pour apprendre à se débrouiller en français
- Astuces de classe. “Comment abordez-vous la liberté d’expression en classe ?”
- Tribune. Les projets « Bienvenue en France »
- Innovation. Du bon usage de la traduction automatique
- Mnémo. L’incroyable histoire des noms propres
- Quiz. Et vive la République !
et comme dans chaque numéro les fiches pédagogiques...

L’édito de Sébastien Langevin, rédacteur en chef :

2021, enfin !

2020 ne restera pas comme la pire année de l’histoire de l’humanité, bien loin de là. Néanmoins, avoir survécu aux quelques mois écoulés demeurera comme un souvenir pénible pour la plupart d’entre nous. La langue française nous offre
un havre de paix : quand on ne sait plus où l’on habite, il est toujours possible se réfugier en elle. "À quelque chose malheur est bon", dit l’adage. Nous ressortirons collectivement bien plus forts de ces épreuves, toute frustration, douleur et honte bues.

Les professeurs de français de la planète n’ont à coup sûr jamais été aussi proches. La « distance sociale » ne semble guère faciliter les rapprochements, pourtant. Combien de rencontres, de fiévreuses discussions, de baisers n’ont pu s’échanger : notre fonds de commerce est rincé, vide, épuisé. Pourtant, la communauté des enseignants de français aura su trouver en elle-même ses ressources propres. En ligne il nous faut être, en ligne il nous faut faire : nous obtempérons, quel que soit le travail supplémentaire à fournir.

Ces acquis perdureront et grandiront à l’avenir, qui ne manquera pas d’arriver, tôt ou tard. Une fois les brumes dissipées, nous savons ensemble que la langue française a une ligne toute tracée. Première puissance mondiale en matière de
"diplomatie d’influence", notamment car bénéficiant du plus solide Réseau en la matière, la France n’a pas à rougir de cette langue qui l’a fait naître, et avec elle ses cultures en partage. Avec la mission spatiale Apollo-13, nous pouvons donc en choeur reprendre en bon français : "Failure is not an option."
Bonne année à toutes et à tous !

Sébastien Langevin
slangevin@fdlm.org

Accéder au site de la revue


Publié le 18 janvier 2021
Les
métiers
du
FLE
Advertisement