Apprendre le français en France

La société civile, vecteur de la francophonie : atouts et limites

👉 Conférence en ligne organisée par l’Association du notariat francophone

Jeudi 4 février en ligne de 14h30 à 16h

Dates : Le 4 février 2021

La Francophonie regroupe à ce jour 88 États et gouvernements au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie. De culturelle et linguiste, son influence s’étend à de multiples secteurs : économique, universitaire, nouvelles technologies, parlementaire, juridique, protection de la personne et respect des droits de l’Homme, parité entre les hommes et les femmes, état civil des enfants, foncier...

Sans la société civile, sans de multiples associations et organisations, la grande diversité des univers francophones et leurs avancées depuis des décennies n’existeraient pas.

Dans une résolution de janvier 2021 intitulée « Construire la Francophonie contemporaine avec les citoyennes et les citoyens », le Conseil économique, social et environnemental (CESE) « considère qu’il est indispensable que le 18e Sommet de la francophonie de Djerba en novembre 2021 soit l’occasion de reconnaître l’impératif du lien avec la société civile organisée et les citoyennes, citoyens.

La Francophonie institutionnelle a besoin des citoyennes et des citoyens ; elle peut s’appuyer sur la société civile organisée pour co-construire, dans une logique ascendante, son avenir et ce que sera la Francophonie contemporaine par un enrichissement mutuel confiant.

PROGRAMME

14h30 - 14h 45 : Introduction et ouverture
- Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre, président de l’Institut international de droit d’expression et d’inspiration françaises (IDEF)
- Audrey Tcherkoff, présidente exécutive de l’Institut de l’économie positive

14h45 - 15h35 : Interventions
Modérateur : Alain Grumberg, journaliste à Futuring Press
- Laurent Dejoie, président de l’Association du notariat francophone (ANF)
Marie Rinfret, protectrice du citoyen du Québec, Vice-Présidente de l’Association - des ombudsmans et médiateurs de la francophonie (AOMF)
- Marie-Laure Denis, présidente de la CNIL, secrétaire générale de l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles (AFAPDP)
- Roland Portella, président de la Coordination pour l’Afrique de Demain (CADE)

15h35 - 15h50 : Réponses aux questions

15h50 - 16h00 : Conclusion
- Jacques Krabal, secrétaire général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Lien : La société civile, vecteur de la francophonie. Conférence en ligne.