Apprendre le français en France

Interactions langagières en classe et construction des savoirs dans les disciplines scolaires

Colloque international - Université de Lille

Lieu : Jeudi 6 et vendredi 7 octobre à Villeneuve d'Ascq (Lille)

Depuis le début des années 2000, des données issues de la recherche ont montré la place fondamentale de la langue dans la construction des savoirs scolaires, quelles que soient les disciplines concernées, alors que, paradoxalement, les enseignants ne sont généralement pas formés à la prise en compte des aspects langagiers de la didactique de leur discipline.

Parallèlement, d’autres recherches ont montré qu’une proportion importante du public scolaire est fragilisée par une maîtrise insuffisante des fondamentaux de la langue de l’école, qu’il s’agisse d’élèves migrants ou d’élèves ayant la langue de l’école comme langue première.

Ces diverses recherches soulignent bien la nécessité de mener une réflexion sur la part langagière de la construction des savoirs scolaires. Au sein de l’ensemble langagier, les interactions de classe jouent un rôle incontournable dans la conceptualisation des savoirs chez les apprenants.

Cependant, les interactions de classe dans des disciplines autres que les langues restent encore insuffisamment explorées, probablement en raison de leur positionnement à l’intersection de plusieurs champs de recherche. Ainsi, de nombreuses questions demandent à ce jour à être approfondies :
- comment les interactions de classe constituent-elles des appuis pour la construction des savoirs ?
- quel rôle le discours enseignant joue-t-il dans ces interactions ?
- les interactions de classe sont-elles caractérisées par des spécificités propres à chaque matière ?
- comment des élèves aux profils très diversifiés peuvent-ils tous tirer des bénéfices de ces interactions ?

Par ailleurs, après deux ans d’adaptation des classes aux conditions imposées par le COVID, ces questions s’appliquent également à des situations d’interactions de classe à distance.

Pour répondre à des contraintes médicales, de temps, de lieu ou encore de contexte sanitaire, l’enseignement à distance tend à offrir aux enseignants des moyens de développer leur présence à distance et ainsi d’entretenir les interactions sociales et pédagogiques avec leurs apprenants.

Pour autant, "apprivoiser la distance" pour parvenir à des échanges fructueux au service des apprentissages n’est pas chose aisée en raison de multiples contraintes.

La distance modifie, voire limite, les activités communicatives non verbales ou encore la collaboration entre les apprenants, au point d’accroître selon les contextes le degré d’hétérogénéité entre les élèves.

Les réponses à apporter à ces questions passent nécessairement par un éclairage pluri- et interdisciplinaire grâce auquel linguistes interactionnistes, spécialistes d’analyse du discours, chercheurs en sciences de l’éducation et didacticiens de toutes disciplines (mathématiques, histoire-géographie, sciences, etc.) seront amenés à apporter un regard croisé sur les interactions de classe en confrontant leurs outils conceptuels et méthodologiques.

Ce colloque accueillera des communications en anglais et en français. Date limite de réception des propositions : 10 mai 2022.

Contact

Lien : Colloque international Université de Lille