Apprendre le français en France

Exploiter une chanson en classe de FLE : 20 activités

Webinaire Hachette FLE

Lieu : Mardi 3 mai de 16h à 17h

Pour prendre la mesure des enjeux socioculturels d’un pays, des problématiques qui traversent son actualité ou de l’évolution de sa langue, la chanson constitue un objet précieux.

L’utiliser en classe constitue donc un moyen privilégié pour sensibiliser les élèves à cette dimension socioculturelle qu’il leur est souvent difficile de mesurer.

Pourtant, le soutien apporté aux enseignants s’est historiquement effectué de façon plus pragmatique que théorique. Il prend en effet essentiellement la forme de fiches pédagogiques, données en quelque sorte « clés en mains » (ce qui peut avoir une utilité indéniable).

Mais, comme le flot des chansons produites chaque année est impressionnant, et comme chaque enseignant peut être amené à apprécier tel morceau plutôt que tel autre et qu’il.elle est confronté.e à un contexte d’enseignement / apprentissage toujours spécifique, pourquoi ne pas envisager davantage une approche théorique privilégiant à la fois un processus général et des activités types, déconnectées des morceaux et transposables à chaque exploitation ?

Ce webinaire se donnera donc les objectifs suivants :
- définir la chanson comme genre
- construire une séquence et choisir la chanson
- envisager 20 activités possibles

Intervenant :
Ludovic Gourvennec, formateur et professeur de français (Langue maternelle, Langue seconde, Langue étrangère) / Docteur en lettres.
Auteur de « Paroles et musique : le français par la chanson » / Hachette – Collection F (2017), Ludovic Gourvennec a exercé dans des contextes d’enseignement / apprentissage très variés (Alliance française, collèges zone sensible et ZEP en France, lycées français à l’étranger – Allemagne, Madagascar, Tunisie, etc.) et a toujours utilisé la chanson dans ses classes et monté des projets autour de ce genre (avec Louise Attaque, Cali, Diolysos, Renan Luce, Zebda…).
Cette activité de terrain, combinée avec une expérience fournie de formateur (notamment au BELC d’été), l’a ensuite conduit à mener sur ce sujet une thèse de doctorat soutenue en 2011. Il exerce actuellement à l’Ecole européenne de Bruxelles 1.

Lien : Mardi 3 mai de 16h à 17h